Café des Sciences #41 : « Assemblage de la paroi bactérienne: découverte de facteurs requis pour l’activité des protéines liant la pénicilline »

Dr. Catherine Paradis-Bleau

Postdoctorat en microbiologie et génétique moléculaire, Harvard Medical School

28 septembre 2011 : 18h00 – 20h   

Cambridge Innovation Center – Havana Room (5th Floor) 1 Broadway , Cambridge, MA 02142

Discussion en francais


Assemblage de la paroi bactérienne: découverte de facteurs requis pour l’activité des protéines liant la pénicilline

L’augmentation et la propagation des mécanismes de résistance aux antibiotiques parmi les pathogènes bactériens en émergence et réémergence est l’un des problèmes de santé publique les plus préoccupants. Afin de combattre ce problème, la communauté scientifique se doit d’identifier de nouvelles vulnérabilités bactériennes et de développer de nouveaux agents antibactériens.

La majorité des antibiotiques les plus efficaces ciblent la biosynthèse de la paroi bactérienne. Ironiquement, nos connaissances sur l’assemblage de la paroi proviennent de l’utilisation de ces antibiotiques pour identifier les facteurs impliqués: les protéines liant la pénicilline (PLPs). Ces enzymes procèdent à l’assemblage de la paroi de peptidoglycane grâce à leurs activités de transpeptidation et de transglycosylation.

Dr. Paradis-Bleau présentera une approche génétique inédite permettant la découverte de nouveaux facteurs impliqués dans l’assemblage de la paroi de peptidoglycane. Cette approche a permis l’identification de deux lipoprotéines essentielles pour l’activité des deux principales PLPs chez Escherichia coli: PLP1A et PLP1B. Les lipoprotéines nommées LpgA et LpgB constituent le premier exemple de facteurs travaillant directement avec les PLPs in vivo. Il s’agit d’un avancement majeur vers une meilleure compréhension de la machinerie d’assemblage de la paroi bactérienne pour l’exploitation de son plein potentiel en tant que cible.

Dr. Catherine Paradis-Bleau est étudiante postdoctorale dans le Department of Microbiology and Immunobiology au Harvard Medical School.  Elle a récemment publiée ses découvertes dans la revue scientifique Cell, sur le sujet de sa présentation : Bacterial cell wall polymerases are activatec by lipoprotein cofactors located in the outer membrane.  Avant sont postdoctorat en microbiologie et génétique moléculaire à Harvard, elle était postdoc au Brigham and Women’s Hospital.  Elle a fait sa maîtrise et son doctorat en microbiologie-immunologie à l’Université Laval (QC, Canada) et son baccalauréat en biologie à l’Université de Sherbrooke (QC, Canada).

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s