Archives mensuelles : octobre 2011

Café des Sciences #42 : « L’évaluation et le suivi des modifications neurobiologiques et l’amélioration de la performance humaine »

Dr.Jocelyn Faubert

Université de Montréal, Directeur Laboratoire de psychophysique et de perception visuel

13 octobre 2011 : 18h00 – 20h   

Cambridge Innovation Center – Havana Room (5th Floor) 1 Broadway , Cambridge, MA 02142

Presentations in French –  

Entrée libre. Présentation suivie de rafraichissements

L’évaluation et le suivi des modifications neurobiologiques et l’amélioration de la performance humaine

CognisensInc. a acheté la licence technologique du Laboratoire depsychophysique et de perception visuelle, de l’École d’optométrie del’Université de Montréal.  Le laboratoire est dirigé par le titulaire dela chaire de recherche industrielle CRSNG-Essilor sur la fonction visuelle, leprofesseur Jocelyn Faubert. Ces technologies concernent d’une part, l’évaluation et le suivi desmodifications neurobiologiques et de l’autre, l’amélioration de la performancehumaine.  Le professeur Faubert fera une brève présentation de cestechnologies et par la suite discutera de la science sous-jacente et desapplications possibles en matière de modifications neurobiologiques telles queles lésions cérébrales, les troubles du développement et les maladiesneurodégénératives liées à l’âge.  Les domaines de mise en pratiquepotentiels tels que le sport, le rajeunissement et les applications militairesseront également discutés.

Notre présentateur :

Notre présentateur :

Dr. Jocelyn Faubert estprofesseur à l’École d’optométrie de l’Université de Montréal, membre del’Institut de Génie biomédical et du Centre de Recherche en SciencesNeurologiques. Titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Essilor,depuis 2003. Dr. Faubert a publié plus de 120 articles scientifiques revus parun comité de lecture et plus de 200 actes de conférence/résumés. Il a reçu leprix CRM-Scholar en 1994 et le prix CRM-chercheur en 1999. Jocelyn Faubert est diplômé en psychophysique del’Université Concordia, et a reçu le prix FCAR en 1991, lui permettantd’effectuer un stage postdoctoral à l’Université Harvard. Il a été engagé lamême année par l’Université de Montréal comme professeur et est professeurtitulaire depuis 1999. Il détient de nombreux brevets américains et internationauxcouvrant un large éventail de technologies liées à la fonction oculaire, lafonction cérébrale, la réalité virtuelle ainsi que la performancehumaine.  Le laboratoire du Dr. Faubert réunis de 20 à 30 membres deplusieurs disciplines, dont la neuroscience, la neuropsychologie, la physique,l’ingénierie, l’informatique, la kinésiologie, l’optométrie et les sciencesbiomédicales. Le professeur Faubert est impliqué dans le transfert detechnologies depuis plus de 15 ans et a récemment cofondé CogniSens Inc., unecompagnie reconnue comme innovante en matière de transfert de technologies etclassée parmi les 10 meilleures compagnies dans le domaine des sciences de lavie par le « Canada Top 10″, en 2010. CogniSens Inc. et le Dr.Faubertsont les lauréats de ADRIQ-NSERC 2011, reconnaissant leur leadership en matièrede partenariat entre les universités et l’industrie. CogniSens Inc s’est aussivu discerner le prix GENESIS 2011 par BioQuébec dans la catégorie »Transfert-Émergence ».

Publicités

Café des Sciences #41 : « Assemblage de la paroi bactérienne: découverte de facteurs requis pour l’activité des protéines liant la pénicilline »

Dr. Catherine Paradis-Bleau

Postdoctorat en microbiologie et génétique moléculaire, Harvard Medical School

28 septembre 2011 : 18h00 – 20h   

Cambridge Innovation Center – Havana Room (5th Floor) 1 Broadway , Cambridge, MA 02142

Discussion en francais


Assemblage de la paroi bactérienne: découverte de facteurs requis pour l’activité des protéines liant la pénicilline

L’augmentation et la propagation des mécanismes de résistance aux antibiotiques parmi les pathogènes bactériens en émergence et réémergence est l’un des problèmes de santé publique les plus préoccupants. Afin de combattre ce problème, la communauté scientifique se doit d’identifier de nouvelles vulnérabilités bactériennes et de développer de nouveaux agents antibactériens.

La majorité des antibiotiques les plus efficaces ciblent la biosynthèse de la paroi bactérienne. Ironiquement, nos connaissances sur l’assemblage de la paroi proviennent de l’utilisation de ces antibiotiques pour identifier les facteurs impliqués: les protéines liant la pénicilline (PLPs). Ces enzymes procèdent à l’assemblage de la paroi de peptidoglycane grâce à leurs activités de transpeptidation et de transglycosylation.

Dr. Paradis-Bleau présentera une approche génétique inédite permettant la découverte de nouveaux facteurs impliqués dans l’assemblage de la paroi de peptidoglycane. Cette approche a permis l’identification de deux lipoprotéines essentielles pour l’activité des deux principales PLPs chez Escherichia coli: PLP1A et PLP1B. Les lipoprotéines nommées LpgA et LpgB constituent le premier exemple de facteurs travaillant directement avec les PLPs in vivo. Il s’agit d’un avancement majeur vers une meilleure compréhension de la machinerie d’assemblage de la paroi bactérienne pour l’exploitation de son plein potentiel en tant que cible.

Dr. Catherine Paradis-Bleau est étudiante postdoctorale dans le Department of Microbiology and Immunobiology au Harvard Medical School.  Elle a récemment publiée ses découvertes dans la revue scientifique Cell, sur le sujet de sa présentation : Bacterial cell wall polymerases are activatec by lipoprotein cofactors located in the outer membrane.  Avant sont postdoctorat en microbiologie et génétique moléculaire à Harvard, elle était postdoc au Brigham and Women’s Hospital.  Elle a fait sa maîtrise et son doctorat en microbiologie-immunologie à l’Université Laval (QC, Canada) et son baccalauréat en biologie à l’Université de Sherbrooke (QC, Canada).

Café des Sciences #40 : «Evolution du travail en milieu sous-marin : 160 ans de synergie entre physiologie et technologie»

La Mission pour la Science et la Technologie et les partenaires du Café des Sciences vous invitent au Café des Sciences du mois de juin autour de notre invité, Jean-Claude le Péchon, pour une plongée au coeur de la plongée sous-marine.

M. le Péchon présentera tout d’abord l’impact des recherches de Paul Bert sur les travaux hyperbares au sec, en s’appuyant sur une représentation de l’état de l’industrie en 1878. Il s’agit essentiellement, de l’utilisation des machines de Triger pour l’exploitation de la houille sous la nappe phréatique ou pour établir les piles de pont dans les rivières ou à proximité. Les résultats obtenus par Paul Bert durant ses recherches et applicables à ce type de travaux seront également évoqués.

Les principales étapes de développement techniques survenues entre 1878 et 2006 seront présentées, de même que l’évolution des procédures de décompression. L’amélioration des conditions de travail des tubistes résultant de l’apparition des tunneliers vers 1985 a été très importante, puisqu’il n’y a plus de creusement sous pression, mais seulement des inspections ou des réparations occasionnelles à effectuer en hyperbare. Les techniques actuelles ont permis, depuis 2000, des interventions à de fortes pressions, soit en incursion avec des mélanges respiratoires ternaires, soit avec la technique de saturation.

Les perspectives dans ce domaine ouvrent des voies soit vers l’accès à de très fortes pressions (13 bars possible en 2006) soit vers le remplacement complet des hyperbaristes dans les tunneliers du futur.

De toutes ces descriptions il apparaît que Paul Bert avait indiqué clairement la direction à suivre pour améliorer la sécurité et les conditions de travail des tubistes et qu’aucune de ses recommandations n’était erronée, beaucoup restant des communément appliquées aujourd’hui.