Archives d’Auteur: h21joubin

Café des Sciences #46: « Diabète : les nouvelles voies de recherche »

Christophe Benoist
Professeur d’Immunologie
Harvard Medical School

Jeudi 12 avril 2012 : 18h30 – 20h30

Havana Room (5th floor)
Cambridge Innovation Center
1 Broadway, Cambridge (MAP)

Presentation in French – RSVP

La Mission pour la Science et la Technologie et les partenaires du Café des Sciences vous invitent à la quatrième édition de 2012 !

Cette édition accueillera Christophe Benoist sur un sujet de grand intérêt aux Etats-Unis : le diabète et l’état de la recherche menée sur cette maladie. La Mission pour la Science et la Technologie tient à remercier le mécénat de CYTOO Cell Architects pour ce Café.

Dans un pays où l’obésité touche un tiers des adultes, l’avancée des recherches et des traitements pour le diabète est un problème de santé publique crucial. Les traitements disponibles sont fonction à la fois des progrès de la recherche fondamentale et des développements pharmaceutiques, mais aussi des autorités de la santé et des politiques des compagnies d’assurance.

C. Benoist abordera le diabète sous l’angle biologique du fonctionnement du système immunitaire dans la réaction auto-immune causée par le diabète. Ce Café des Sciences sera donc focalisé sur les évolutions de la recherche dans ce domaine.

Notre invité

Christophe Benoist est professeur d’immunologie et de microbiologie à l’école de médecine de Harvard (HMS : Harvard Medical School) et chercheur au laboratoire qu’il a formé avec Diane Mathis. Leurs thématiques de recherche sont centrées autour de la différenciation des cellules T et l’étude de l’auto-immunité. En particulier, les mécanismes immunologiques du diabète, de l’arthrite et de la polyendoctrinopathie auto-immune sont étudiés, pour comprendre l’initiation de ces maladies et comment leur progression a lieu.

Après un Master et une thèse à Strasbourg, C. Benoist a effectué deux post-docs à Stanford en Californie. Il a ensuite rejoint à Strasbourg le Département d’Immunologie de l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire où il a travaillé pendant seize ans. Depuis 1999, il est Professeur à la HMS, où il enseigne et conduit ses recherches.

Café des Sciences #43: « Innovation et industrie pharmaceutique » Les mutations des modèles de recherche

Jean-Marie Vallet  

President, Cyrma Ventures

Strategic Advisory, Life Sciences

Member of LaunchPad Venture Group

17 janvier 2012 : 18h30 – 20h30   

French Cultural Center

53 Marlborough Street  Boston, MA 02116 

– Presentations in French – 

Les mutations du modèle de recherche dans l’industrie pharmaceutique

L’industrie pharmaceutique est l’une des branches industrielles qui dépensent le plus en R&D. L’intervention de Jean-Marie Vallet sera l’occasion d’aborder les bouleversements que subit le traditionnel modèle intégré de R&D de cette industrie. Jean-Marie Vallet esquissera les conséquences de ces évolutions majeures  en évoquant les tendances qui guident les rapprochements entre petites et grandes entreprises biopharmaceutiques. 

 Notre présentateur :

Jean-Marie Vallet est un expert de l’industrie des sciences de la vie, son domaine de prédilection depuis le début de sa carrière, au cours de laquelle il a successivement occupé des postes en  Recherche, Ventes, Stratégie, et Développement des affaires.

 Jean-Marie a acquis son expertise au sein de grandes entreprises, dont Pierre Fabre, Bristol Meyers Squibb et Warner Lambert avant de se tourner vers le monde de l’entrepreneuriat en biotechnologie. En 2002, il rejoint Guildford Pharmaceuticals, société publique du Nasdaq dont il négocie la vente à Celgene en 2004. Il participe ensuite au renouveau de EnVivo Pharmaceuticals, une filiale de recherche en neurosciences détenue par Fidelity Investments, jusqu’en 2011. Sa carrière l’a amené à évoluer en France, en Suisse, en Allemagne et enfin aux USA où il réside depuis 1994.

Conseiller du Commerce Extérieur de la France, JeanMarie  accompagne le développement de jeunes entreprises dans leur développement aux États-Unis et siège au conseil d’administration de deux startups de la région de Boston. Il est également membre du MIT Enterprise Forum et du LaunchPad Venture Group, la plus importante association d’investisseurs providentiels (“angels”) de Nouvelle-Angleterre.

 Jean-Marie a obtenu son doctorat en biologie moléculaire à l’Université de Genève en 1986, ainsi qu’un MBA de l’IMD (International Management Development, Suisse) en 1988.

RSVP

Café des Sciences #42 : « L’évaluation et le suivi des modifications neurobiologiques et l’amélioration de la performance humaine »

Dr.Jocelyn Faubert

Université de Montréal, Directeur Laboratoire de psychophysique et de perception visuel

13 octobre 2011 : 18h00 – 20h   

Cambridge Innovation Center – Havana Room (5th Floor) 1 Broadway , Cambridge, MA 02142

Presentations in French –  

Entrée libre. Présentation suivie de rafraichissements

L’évaluation et le suivi des modifications neurobiologiques et l’amélioration de la performance humaine

CognisensInc. a acheté la licence technologique du Laboratoire depsychophysique et de perception visuelle, de l’École d’optométrie del’Université de Montréal.  Le laboratoire est dirigé par le titulaire dela chaire de recherche industrielle CRSNG-Essilor sur la fonction visuelle, leprofesseur Jocelyn Faubert. Ces technologies concernent d’une part, l’évaluation et le suivi desmodifications neurobiologiques et de l’autre, l’amélioration de la performancehumaine.  Le professeur Faubert fera une brève présentation de cestechnologies et par la suite discutera de la science sous-jacente et desapplications possibles en matière de modifications neurobiologiques telles queles lésions cérébrales, les troubles du développement et les maladiesneurodégénératives liées à l’âge.  Les domaines de mise en pratiquepotentiels tels que le sport, le rajeunissement et les applications militairesseront également discutés.

Notre présentateur :

Notre présentateur :

Dr. Jocelyn Faubert estprofesseur à l’École d’optométrie de l’Université de Montréal, membre del’Institut de Génie biomédical et du Centre de Recherche en SciencesNeurologiques. Titulaire de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Essilor,depuis 2003. Dr. Faubert a publié plus de 120 articles scientifiques revus parun comité de lecture et plus de 200 actes de conférence/résumés. Il a reçu leprix CRM-Scholar en 1994 et le prix CRM-chercheur en 1999. Jocelyn Faubert est diplômé en psychophysique del’Université Concordia, et a reçu le prix FCAR en 1991, lui permettantd’effectuer un stage postdoctoral à l’Université Harvard. Il a été engagé lamême année par l’Université de Montréal comme professeur et est professeurtitulaire depuis 1999. Il détient de nombreux brevets américains et internationauxcouvrant un large éventail de technologies liées à la fonction oculaire, lafonction cérébrale, la réalité virtuelle ainsi que la performancehumaine.  Le laboratoire du Dr. Faubert réunis de 20 à 30 membres deplusieurs disciplines, dont la neuroscience, la neuropsychologie, la physique,l’ingénierie, l’informatique, la kinésiologie, l’optométrie et les sciencesbiomédicales. Le professeur Faubert est impliqué dans le transfert detechnologies depuis plus de 15 ans et a récemment cofondé CogniSens Inc., unecompagnie reconnue comme innovante en matière de transfert de technologies etclassée parmi les 10 meilleures compagnies dans le domaine des sciences de lavie par le « Canada Top 10″, en 2010. CogniSens Inc. et le Dr.Faubertsont les lauréats de ADRIQ-NSERC 2011, reconnaissant leur leadership en matièrede partenariat entre les universités et l’industrie. CogniSens Inc s’est aussivu discerner le prix GENESIS 2011 par BioQuébec dans la catégorie »Transfert-Émergence ».

Café des Sciences #41 : « Assemblage de la paroi bactérienne: découverte de facteurs requis pour l’activité des protéines liant la pénicilline »

Dr. Catherine Paradis-Bleau

Postdoctorat en microbiologie et génétique moléculaire, Harvard Medical School

28 septembre 2011 : 18h00 – 20h   

Cambridge Innovation Center – Havana Room (5th Floor) 1 Broadway , Cambridge, MA 02142

Discussion en francais


Assemblage de la paroi bactérienne: découverte de facteurs requis pour l’activité des protéines liant la pénicilline

L’augmentation et la propagation des mécanismes de résistance aux antibiotiques parmi les pathogènes bactériens en émergence et réémergence est l’un des problèmes de santé publique les plus préoccupants. Afin de combattre ce problème, la communauté scientifique se doit d’identifier de nouvelles vulnérabilités bactériennes et de développer de nouveaux agents antibactériens.

La majorité des antibiotiques les plus efficaces ciblent la biosynthèse de la paroi bactérienne. Ironiquement, nos connaissances sur l’assemblage de la paroi proviennent de l’utilisation de ces antibiotiques pour identifier les facteurs impliqués: les protéines liant la pénicilline (PLPs). Ces enzymes procèdent à l’assemblage de la paroi de peptidoglycane grâce à leurs activités de transpeptidation et de transglycosylation.

Dr. Paradis-Bleau présentera une approche génétique inédite permettant la découverte de nouveaux facteurs impliqués dans l’assemblage de la paroi de peptidoglycane. Cette approche a permis l’identification de deux lipoprotéines essentielles pour l’activité des deux principales PLPs chez Escherichia coli: PLP1A et PLP1B. Les lipoprotéines nommées LpgA et LpgB constituent le premier exemple de facteurs travaillant directement avec les PLPs in vivo. Il s’agit d’un avancement majeur vers une meilleure compréhension de la machinerie d’assemblage de la paroi bactérienne pour l’exploitation de son plein potentiel en tant que cible.

Dr. Catherine Paradis-Bleau est étudiante postdoctorale dans le Department of Microbiology and Immunobiology au Harvard Medical School.  Elle a récemment publiée ses découvertes dans la revue scientifique Cell, sur le sujet de sa présentation : Bacterial cell wall polymerases are activatec by lipoprotein cofactors located in the outer membrane.  Avant sont postdoctorat en microbiologie et génétique moléculaire à Harvard, elle était postdoc au Brigham and Women’s Hospital.  Elle a fait sa maîtrise et son doctorat en microbiologie-immunologie à l’Université Laval (QC, Canada) et son baccalauréat en biologie à l’Université de Sherbrooke (QC, Canada).

Café des Sciences #40 : «Evolution du travail en milieu sous-marin : 160 ans de synergie entre physiologie et technologie»

La Mission pour la Science et la Technologie et les partenaires du Café des Sciences vous invitent au Café des Sciences du mois de juin autour de notre invité, Jean-Claude le Péchon, pour une plongée au coeur de la plongée sous-marine.

M. le Péchon présentera tout d’abord l’impact des recherches de Paul Bert sur les travaux hyperbares au sec, en s’appuyant sur une représentation de l’état de l’industrie en 1878. Il s’agit essentiellement, de l’utilisation des machines de Triger pour l’exploitation de la houille sous la nappe phréatique ou pour établir les piles de pont dans les rivières ou à proximité. Les résultats obtenus par Paul Bert durant ses recherches et applicables à ce type de travaux seront également évoqués.

Les principales étapes de développement techniques survenues entre 1878 et 2006 seront présentées, de même que l’évolution des procédures de décompression. L’amélioration des conditions de travail des tubistes résultant de l’apparition des tunneliers vers 1985 a été très importante, puisqu’il n’y a plus de creusement sous pression, mais seulement des inspections ou des réparations occasionnelles à effectuer en hyperbare. Les techniques actuelles ont permis, depuis 2000, des interventions à de fortes pressions, soit en incursion avec des mélanges respiratoires ternaires, soit avec la technique de saturation.

Les perspectives dans ce domaine ouvrent des voies soit vers l’accès à de très fortes pressions (13 bars possible en 2006) soit vers le remplacement complet des hyperbaristes dans les tunneliers du futur.

De toutes ces descriptions il apparaît que Paul Bert avait indiqué clairement la direction à suivre pour améliorer la sécurité et les conditions de travail des tubistes et qu’aucune de ses recommandations n’était erronée, beaucoup restant des communément appliquées aujourd’hui.

Café des Sciences #37 : « L’hospitalisation conjointe parents-bébé, un accompagnement des troubles relationnels précoces. L’expérience d’une unité spécialisée en Europe »

Dr Liliane Parise

Pédiatre et responsable de l’Unité d’Hospitalisation Conjointe parents-bébé

15 Mars 2011 : 18h-20h

Cambridge Innovation Center,

Havana Room – 5th Floor

1 Broadway – Kendall Square – Cambridge

 

Entrée libre

 

 

Presentations in French

Présentations suivies de rafraichissements

RSVP obligatoire ici

 

A la naissance d’un enfant, des souffrances passées peuvent rejaillir et interférer au niveau du lien parents-enfant. Ces situations traumatiques tant pour le bébé que pour ses parents entraînent souvent une grande détresse nécessitant des soins spécifiques.

 

La littérature scientifique démontre qu’une prise en charge précoce des dysfonctionnements relationnels parents – bébé permet, dans la grande majorité des cas, une évolution favorable de l’enfant au sein de sa famille.

Pour ces bébés et leurs parents, se sont ouvertes des unités spécialisées, dont celle du Centre Hospitalier Universitaire de Tivoli à La Louvière, en Belgique. Cette hospitalisation donne aux parents la possibilité de vivre vraiment le quotidien, les soins, les repas, les moments de difficulté, de plaisir ou de peine dans un lieu sécurisant et thérapeutique.

 

Le Docteur Parise explorera le fonctionnement de son service et exposera comment la prise en charge  précoce des troubles liés à l’attachement, où le lien parents – enfant est compromis, s’inscrit non seulement dans une démarche thérapeutique, mais aussi dans une démarche de prévention.

 

 

Le Dr Liliane Parise est chef de clinique dans le département de pédiatrie et responsable de l’Unité d’Hospitalisation Conjointe parents-bébé au Centre Hospitalier Universitaire « Tivoli » à La Louvière, en Belgique. A ce titre, elle assure la supervision de toutes les activites médicales et non médicales de l’unité, créée en 2008 grâce au Fonds Houtman. L’équipe est constituée de 2 psychologues, une assistante sociale, une kinésithérapeute Bobath, une équipe de nursing pédiatrique et psychiatrique ainsi que des éducatrices de pédiatrie.

Le docteur Parise a reçu son titre de docteur en médecine, chirurgie et accouchement de l’Université Libre de Bruxelles en 1983. Elle est pédiatre depuis 1989.  En outre, elle est titulaire d’un diplôme universitaire de psychopathologie du bébé. Elle a bénéficié de plusieurs formations complémentaires : observation du nouveau-né selon l’échelle de Brazelton (Boston, USA), relations parents – bébé et  troubles psychosomatiques de la petite enfance, et travail psychothérapeutique parents – bébé. Elle a publié plusieurs articles dans des revues spécialisées.

Café des Sciences #36 : « La Télévision du futur : sociale, connectée et mobile »

Marie-Josée MONTPETIT

Chercheur au Laboratoire de Recherche en Électronique du MIT (RLE)

22 Fevrier 2011 : 18h-20h
Cambridge Innovation Center, Havana Room – 5th Floor

1 Broadway – Kendall Square – Cambridge

RSVP Obligatoire

Le concept de « télévision » est en pleine ébullition. La télé ce n’est plus « le petit écran » mais un contenu qui est visionné sur une variété d’écrans de toute taille et connectés sur  la toile.  Avec l’Internet, le visionnement social du contenu télévisuel englobe aussi l’interactivité à travers les « widgets », les écrans auxiliaires et les services complémentaires reliés,comme par exemple, les réseaux sociaux.
Ceci explique pourquoi la « télévision » est revenue au premier plan pour les producteurs de contenu, pour les opérateurs traditionnels, ainsi que les nouveaux intrants comme Google ou Apple et les annonceurs.
La présentation abordera cette « nouvelle vague » de la télévision: sociale, connectée et de plus en plus mobile. L’utilisation des divers écrans pour la diffusion du contenu perturbe en effet le modèle de la télévision traditionnelle tout en créant des possibilités énormes associés aux défis technologiques de « l’Internet du futur ».
Des exemples de projets récents du MIT et de ses chercheurs associés seront aussi présentés.

Marie-José Montpetit est chercheur au RLE (« Research Laboratory of Electronics ») du MIT. Ses travaux mettent l’accent sur les aspects de convergence vidéo, particulièrement dans les environnements sans fil et mobiles. Cela inclue les aspects de visionnement social. Son travail a été reconnu par le « MIT Technology Review TR 10 » en mai 2010 ainsi que par le prix « Motorola Technology Prize » en Septembre 2007. Dr. Montpetit à reçu son Ph.D. en Génie Electrique et Informatique à l’Ecole Polytechnique de Montréal (Université de Montréal, Canada).  Elle habite à Boston avec sa fille Mathilde.