Archives d’Auteur: h21joubin

Café des Sciences n°32 « Google, les bibliothèques et l’avenir du livre »

Prof. Robert Darnton
Professeur Carl H. Pforzheimer et
Directeur de la bibliothèque universitaire de Harvard

Jeudi 16 septembre, 18h30 – 20h00

Résidence de France
394 Brattle Street, Cambridge

Entrée gratuite. Espace limité
Présentation suivie de rafraîchissements
RSVP obligatoire : adrien.bignet@diplomatie.gouv.fr

Presentation in French

Historien américain, spécialiste des Lumières et de l’histoire du livre sous l’Ancien Régime, Robert Darnton est le directeur de la Harvard University Library, le réseau des bibliothèques universitaires de l’université Harvard. Il est également Professeur émérite à Princeton. A l’occasion de ce Café des sciences exceptionnel réalisé en collaboration étroite avec le service culturel du Consulat de France, il évoquera les projets de Google concernant la numérisation, le rôle des bibliothèques et l’avenir du livre en général.

Café des Sciences n°31 « La nouvelle route de la soie : quand biologie, développement durable et haute technologie se rencontrent »

Dr. Fiorenzo Omenetto
Professeur de Génie Biomédical, Tufts University

Mercredi 25 août 2010, 18h00 – 20h00

Cambridge Innovation Center, 5th Floor
One Broadway, Cambridge (map)

Entrée gratuite.
Présentation suivie d’une réception (café et croissants)

RSVP: cafe@hubtech21.com

Presentation in French

Fiorenzo G. Omenetto is a Professor of Biomedical Engineering and  leads the laboratory for Ultrafast Nonlinear Optics and Biophotonics at Tufts University. He also holds an appointment in the Department of Physics. Formerly a J. Robert Oppenheimer Fellow at Los Alamos National Laboratory before joining Tufts, his research is focused on interdisciplinary themes that span nonlinear optics, nanostructured materials (such as photonic crystals and photonic crystal fibers), optofluidics and biopolymer based photonics. He has published over 100 papers and peer-review contributions across these various disciplines.

Since moving to Tufts at the end of 2005, he has proposed and pioneered (with David Kaplan) the use of silk as a material platform for photonics, optoelectronics and high-technology applications. He is co-inventor on over 30 disclosures on the
subject and is actively investigating novel applications that rely on this new technology base. This new research platform has recently been featured in MIT’s Technology Review’s magazine as on of the 2010 TR10- ‘top ten technologies likely to change the world.’

Café des Sciences #30 : Les défis de l’interface chimie-biologie et le modèle du Broad Institute

Dr. Clémentine Féau et Dr. Baudouin Gérard, Research Scientists, Broad Institute

Mardi 18 mai 2010, 18h00 – 20h00

Broad Institute
7 Cambridge Center, Cambridge (map)

Entrée gratuite.
Présentation suivie d’une réception
RSVP:
cafe [at] hubtech21.com

Presentation in French


Créé en 2003, le Broad Institute
a pour but de transformer la médecine en une meilleure compréhension des systèmes vivants. Ce challenge scientifique ne peut se concevoir que dans un esprit de collaborations et d’affiliations avec les hôpitaux et les universités locaux. En créant une large communauté scientifique (biologistes, chimistes, généticiens, médecins), le Broad Institute est un modèle unique qui a pour vision d’intégrer plusieurs disciplines scientifiques et ainsi de faciliter la découverte de nouvelles idées et technologies.  L’une de ces disciplines est la chimie-biologie.

La chimie-biologie est une nouvelle discipline scientifique qui connecte la chimie et la biologie et implique l’application de molécules dans l’étude et la manipulation des systèmes biologiques.  Le but de cette discipline est d’essayer de répondre à des questions biologiques en dérangeant le système vivant au niveau chimique. En comprenant cette interaction chimie-biologie, il est possible de pouvoir altérer certaines fonctions d’une cellule dans le but de traiter des maladies. Avec la découverte du génome humain, l’interface génome biologie et chimie biologie est devenue un nouvel outil pour comprendre la biologie humaine dont le but est de fournir de nouveaux agents thérapeutiques pour le traitement des maladies qui seraient impossible de découvrir autrement.

Dr. Clémentine Féau
Ingénieur diplômée de l’Institut National des Sciences Appliquées de Rouen, Clémentine Féau a obtenu un doctorat en Chimie Organique à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg en développant des complexes de lanthanides fluorescents appliqués au diagnostic en milieux biologiques. Elle a ensuite été chercheur post-doctorant dans l’équipe du Dr Kip Guy dans le département de Biologie Chimique de St Jude Children’s Research Hospital (Memphis, TN). Ses travaux portaient alors sur l’étude des récepteurs nucléaires aux hormones et plus particulièrement sur le traitement du cancer de la prostate. Clémentine est maintenant chercheur au Broad Institute dans l’équipe du Dr Angela Koehler. Sa recherche concerne la caractérisation du mode d’action moléculaire de composés actifs agissant sur divers facteurs de transcription. Ses travaux s’intègrent dans plusieurs projets directement liés à la découverte et au développement de nouvelles molécules thérapeutiques contre le cancer (lymphome de Burkitt, cancer du colon…) en collaboration avec des équipes de recherche du Brigham and Women’s Hospital et du Dana Farber Cancer Institute.

Dr. Baudouin Gérard
Après avoir reçu son diplôme d’ingénieur de l’Institut National des Sciences Appliquées en Chimie Fine et Ingénierie, Baudouin a débuté sa carrière de chimiste-organicien dans une compagnie pharmaceutique appelée Adolor Corporation (Philadelphie, PA) qui a pour but de développer des antagonistes des récepteurs aux opiacés. Il a ensuite obtenu un doctorat en Chimie Organique à Boston University en synthétisant plusieurs produits naturels aux propriétés anticancéreuses. Récemment, Il a joint la plateforme de Chimie-Biologie du Broad Institute où sa recherche se focalise sur le design et la synthèse de nouvelles petites molécules qui ont la propriété d’être modulables. Après avoir testé ces molécules contre de nouvelles cibles biologiques, il est possible de les modifier et ainsi d’améliorer leurs propriétés physicochimiques en leur donnant une spécificité et une efficacité optimales. L’importance de cette recherche est soutenue par de multiples collaborations au sein du Broad Institute tels que le Stanley Center (traitement de maladies psychiatriques) ou bien le centre des Nouvelles Thérapeutiques.

Café des Sciences #29 : L’ingénierie des systèmes complexes: les apports et enjeux d’une approche scientifique pluridisciplinaire

Olivier de Weck,

Professeur associé d’astronautique et d’aéronautique, directeur associé de la Division « Engineering Systems » (ESD), MIT.

Jeudi 29 avril 2010

6pm-8pm

swissnex Boston, Consulat de Suisse,

420 Broadway

Cambridge, MA 02138

L’ingénierie des systèmes complexes doit permettre la régulation de systèmes intégrant une densité de technologies et d’interactions (à la fois humaines et techniques) telle, que leur compréhension ne peut se restreindre à une seule branche de l’ingénierie ou à un corps de métier particulier. Oliver de Weck évoquera les apports de cette approche scientifique relativement récente qui s’applique autant aux domaines du génie civil, de l’aéronautique, qu’à l’énergie ou à la santé. Il insistera notamment sur l’importance de réunir les différentes branches de l’ingénierie mais également des méthodes inspirées du management et des sciences sociales afin de définir une architecture et un environnement assurant la viabilité de tels systèmes.

Diplômé en ingénierie industrielle de l’École polytechnique fédérale de Zurich, Olivier de Weck a débuté sa carrière comme ingénieur de liaison puis directeur de programme d’ingénierie sur les avions de chasse F/A-18 pour McDonnel Douglas (1993-1997). Il rejoint ensuite le MIT où il obtient un doctorat en ingénierie des systèmes pour l’aérospatiale (2001) et se lance dans une carrière académique. Olivier de Weck a concentré l’essentiel de ses recherches sur les domaines de l’ingénierie des systèmes ainsi que sur la logistique de l’exploration spatiale, sujets pour lesquels il collabore de manière régulière avec la NASA ainsi que de nombreux acteurs de l’industrie (BP, GM). Auteur de plus de 100 publications scientifiques et lauréat de nombreux prix d’excellence académique, Olivier de Weck est membre du International Council on Systems Engineering et Associate Fellow de l’American Institute of Aeronautics and Astronautic (AIAA).

Entrée libre. La conférence sera suivie d’un temps de discussion et d’un buffet.

Café #28- “La prévention de l’infarctus en 2010 : du laboratoire au lit d’hôpital ” Prof. Peter Libby

Le Dr. Peter Libby est directeur du département de médecine cardiovasculaire au « Brigham and Women’s Hospital » de Boston. Il est également le « Mallinckrodt » Professeur de médecine à la Faculté de médecine de l’Université de Harvard (HMS). Il dirige le centre de recherche clinique cardiovasculaire D.W. Reynolds à Harvard.

Actuellement, ses travaux portent principalement sur le rôle de l’inflammation dans les maladies vasculaires telles que l’athérosclérose. Ses domaines d’expertise clinique incluent la cardiologie générale et la cardiologie préventive. Il est le récipiendaire de nombreux prix nationaux et internationaux pour ses travaux de recherche en matière cardiovasculaire.

Auteur de nombreux ouvrages et de présentations, le Dr. Libby a également publié dans les journaux médicaux de la littérature internationale tels que Nature, Circulation, The Journal of Clinical Investigation, The Proceedings of the National Academy of Sciences et The New England Journal of Medicine. Il est l’un des éditeurs de la revue « Braunwald’s Heart Disease » et contribue également à plusieurs chapitres du « Harrison’s Principles of Internal Medicine ». Au cours de sa carrière, le Dr. Libby a occupé plusieurs postes de professeur invité. Il est intervenu comme conférencier invité à plus de 40 reprises à travers le monde.

Le Dr. Libby est membre de l’Association américaine des médecins (AAP), de la société américaine de recherche clinique (ASCI) et de l’Association américaine de cardiologie (AHA) pour laquelle il est bénévole et anime plusieurs comités de recherche. Il est aussi consultant pour le compte de l’Institut national du cœur, des poumons et du sang (NHLBI) duquel il a reçu une récompense (« MERIT Award »).

Le Dr. Libby a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de Californie à San Diego et à terminé son internat en cardiologie au « Brigham and Women’s Hospital » de Boston. Il est détenteur d’un master honorifique en sciences humaines et sociales de l’Université de Harvard.

Mercredi 24 mars 2010, 18h00 – 20h00
Résidence de France
194 Brattle Street, Cambridge

Café #27- « Le ciment : comment un matériau très Nano-Tech devient très High-Tech ?  » Prof. Rolland Pellenq et prof. Franz Ulm


Roland J.-M. Pellenq est Directeur de Recherche au CNRS au sein du Centre Interdisciplinaire des Nanosciences de Marseille. Depuis 2008, il est Professeur invité au département Civil and Environmental Engineering du MIT. Il est l’un des créateurs du Concrete Sustainability Hub (CSH@MIT), centre ouvert fin 2009 et dédié à la recherche fondamentale sur le ciment. Son domaine de recherche est la thermodynamique et la dynamique des fluides confinés dans des milieux poreux (zéolithes, carbones, argiles, ciment…) qu’il étudie par simulation numérique à l’échelle des atomes. Le Dr. Pellenq est titulaire d’un Master de Physique de Université de Marseille, d’un Ph.D d’Imperial College London et a ensuite été chercheur post-doctorant avec le Prof. Alain Fuchs au Laboratoire de Chimie-Physique de Paris XI-Orsay. Il est auteur ou co-auteur de plus d’une centaine de publications dans des revues scientifiques majeures. Depuis 2008, il est membre du comité national CNRS pour la Physique de Matière Condensée en charge du recrutement et de la promotion des chercheurs CNRS. Roland Pellenq peut-être joint par mail à pellenq@mit.edu.

Franz-Josef Ulm est le George Macomber Professor au département Civil and Environmental Engineering du MIT. Collègue direct du Dr. Pellenq, ils ont ensemble notamment contribué au décodage fin 2009 de la structure moléculaire du ciment (www.bulletins-electroniques.com/actualites/60443.htm). Sa recherche porte sur les structures et comportements mécaniques des matériaux. Son groupe de recherche s’intéresse particulièrement à la nanotechnologie et à la micro mécanique des matériaux poreux tels que le béton, les pierres ou les os. Franz Ulm est titulaire d’un M.Sc de l’université de technologie de Munich (TUM), d’une thèse de l’EPNC de Paris et d’une habilitation a diriger des recherches a l’ENS Cachan.

Entrée libre. Amuses-bouches, vin et bière !


HORAIRE HABITUEL: 6pm-8pm
Lieu: John Harvard’s Brew House
33 Dunster Street, Cambridge

Café des Sciences #25 Mercredi 9 Décembre 2009 – 18h-20h Swissnex- 420 Broadway, Cambridge « Les Apports de la Simulation Atomistique pour la Sureté Nucléaire »

Fabienne Ribeiro est ingénieur-chercheur en Modélisations, Matériaux nucléaires, Chimie théorique et Méthodes numériques à l’Institut de Radioprotection et Sûreté Nucléaire (IRSN), l’expert public en matière de recherche et d’expertise sur les risques nucléaires et radiologiques. Les domaines de compétences de l’IRSN s’étendent de la radioprotection des hommes, de l’environnement à la sûreté des installations nucléaires, médicales, industrielles ou militaires. Fabienne est titulaire d’un doctorat en Chimie/Physique de l’Université Montpellier II et a effectué un stage post-doctoral au Laboratoire des Lois de Comportement du Combustible au CEA Cadarache.

Après une vue générale de l’ensemble des domaines d’activités et des missions de l’IRSN, elle nous présentera les études relatives aux déroulements des accidents dans les installations nucléaires, et sur les apports potentiels des approches de simulation à l’échelle atomique sur ces études. Plus particulièrement cette activité sera illustrée par l’étude de l’impact de la présence de bulles de gaz rares dans le combustible nucléaire sur son comportement macroscopique en situation accidentelle.

Café #24 – mardi 17 novembre: presentation de 2 societes du pole de competitivite SYSTEM@TIC

Pour cette 24ème édition du Café des Sciences de Boston, événement mensuel regroupant la communauté scientifique et technologique francophone ou francophile de Nouvelle Angleterre, nous avons la joie d’accueillir une delegation de 10 societe du pole de competitivite SYSTEM@TIC.

Deux d’entre elles, MLState et Kayentis, vous presenteront leurs technologies tout-a-fait innovantes et projet de developpement aux Etats-Unis.

La soiree sera introduite par Dominique Potier, Directeur Recherche & Technologie à SYSTEM@TIC .
Premier sujet: « Changer de langage pour un web plus sûr et plus efficace. »
Henri Binsztok, 31 ans, a débuté sa carrière par quatre ans en enseignement et recherche en informatique dans les universités Paris 6 et Paris 7. Docteur en informatique, il a initialement étudié la biologie et la physique fondamentale qui l’ont convaincu de l’importance d’une vision globale des systèmes. Il conçoit alors une nouvelle plateforme unifiée pour le développement et l’exécution des services web nommée « One-Pot Applications » (OPA). En 2007, il fonde MLstate pour industrialiser cette technologie. La société passe de 1 à 20 personnes en 2 ans et prépare aujourd’hui le lancement public de la plateforme OPA.

Deuxieme sujet: « Innovation et Convergence…via le papier 2.0? »

Philippe Berna est le Président et Fondateur de Kayentis. Après avoir travaillé pendant plus de 10 ans dans de grands groupes industriels (Alcatel, Aerospatiale, Thales), il fonde Qualience, une société développant des logiciels embarqués pour l’industrie aéronautique. En 1999, il vend Qualience au groupe Silicomp, dont il rejoint l’équipe où il s’impose rapidement en tant que Directeur General France.
Philippe Berna fonde Kayentis en 2003. Il est aussi membre et administrateur du Comite Richelieu, association française des PME innovantes.

Café des Sciences #23 – 15 Octobre 2009 « Le respect de la diversité, condition du développement de la recherche : le cas des mathématiques »

Pour cette 23ème édition du Café des Sciences de Boston, événement mensuel regroupant la communauté scientifique et technologique francophone ou francophile de Nouvelle Angleterre, nous avons l’honneur de vous accueillir à la Résidence de France pour échanger avec le prof. Jean Pierre Bourguignon, directeur de l‘Institut des Hautes Etudes Scientifiques.

A partir de son expérience de mathématicien, d’enseignant et de directeur d’un institut de recherche indépendant (fondation privée), le professeur Bourguignon voudrait vous faire partager son inquiétude et sa frustration devant les risques induits par l’évolution de l’organisation de la recherche dans quelques pays. Son exposé comporte deux parties apparemment disjointes : la première fait en quelque sorte le point sur la façon dont le développement des mathématiques se nourrit (son coeur, leurs applications et leurs interfaces) ; la seconde analyse les effets de la nouvelle organisation de la recherche dans les grands pays producteurs de connaissances et les conséquences sur le développement des sciences mathématiques.

La présentation sera suivie d’un pot de l’amitié, offert par le Consul Général de France, M. Christophe Guilhou.

Le nombre de places est limité, veuillez vous inscrire au plus vite, premier arrivé, premier servi !

Café #22 – 22 septembre: « La transformation stratégique de Nokia: comment faire face à la concurrence dans un marché convergent Mobile 2.0 »

Isaac De La PenaIsaac De La Penã, the Head of Internet Strategic Initiatives at Nokia, is an expert in innovation management, corporate ventures and mobile strategy. Originally from Spain, he has an international experience heading multicultural teams on complex projects. His multidisciplinary profile ensures adaptability and top performance in a fast changing business environment. As the head of internet strategic initiatives for Nokia, he is responsible for the strategic transformation of Nokia into an Internet-savvy company, developing the projects, capabilities and resources necessary for the company to compete in a converged mobile 2.0 market. Isaac is also a visiting Scientist at the MIT Media Labs, participating in joint research programs with MIT faculty and students, fostering the creation of an environment that harnesses the power of open innovation at Nokia. He owns two bachelor’s degrees in economics and philosophy and an MBA from the MIT Sloan School of management. He also had strategy training classes at Harvard University with Prof. Clayton Christensen.